Editorial
Le mot de la Présidente


Dans la brochure 2004, j’écrivais que le mot LENDEMAIN n’existait pas pour les enfants orphelins, démunis, déshérités, impossible d’être scolarisés et éduqués, chassés de leur domicile, évadés de leur famille pour cause de maltraitance, de manque de nourriture. Ces enfants nous les soutenons dans l’un des nombreux centres gouvernementaux à Hô Chi Minh ville anciennement Saigon au Vietnam.
Maintenant je peux écrire et confirmer que nos protégés connaissent le mot DEMAIN.

Grâce à notre association franco-suisse, à vous tous : Membres cotisants , sympathisants, donateurs, bénévoles, à toutes les personnes qui nous soutiennent par une aide financière, matérielle, autres, par des dons réguliers ou non; Nous le savons, il n'y a pas de petits dons. Un franc suisse, un euro, un dollars donné ; sont entièrement distribués pour les projets sur le terrain.

Depuis janvier 2003 grâce à notre soutien et à la réalisation de tous les projets réalisés, tous pensent à demain, à leur avenir, alors qu’auparavant ils vivaient l’instant présent uniquement, au jour le jour. Quelle joie de retrouver un sourire sur les lèvres de ces enfants et une étincelle d’espoir dans leur regard.

Le plus grand, le plus noble de nos projets : SANTE ET HYGIENE. Pour la vie, la survie élément basique pour nous, inconnu ou précaire pour eux. La rénovation entière et l'ameublement de l'infirmerie du centre que nous soutenons à Hô Chi Minh Ville a permis de radier entièrement la gale trop présente dans le centre. Tous les enfants étaient atteints. Le personnel médical vietnamien formé à cet effet par nos soins continue de pratiquer les soins nécessaires pour la disparition de cette maladie.
La construction d'un dispensaire dans le village montagnard de Na Son a changé la vie des habitants. En 3 ans plus de 3000 personnes font entre 10 et 40 km à pied pour venir chercher des soins de premières urgences. Les femmes n'accouchent plus dans la forêt.
La mortalité des bébés à leur naissance a disparu. Ils bénéficient d'une assistance médicale appropriée.
Les enfants ne meurent plus d'une diarrhée aiguë, de fortes fièvres, d'un problème respiratoire, de maladies infantiles comme la varicelle ou les oreillons. Les enfants, leur famille ont maintenant les mêmes droits à la santé de base que tout être humain devrait avoir à sa naissance.
Ceci grâce à nous tous qui luttons et œuvrons pour le changement. Nous ne sommes que des bénévoles, et pourtant nous avançons à grands pas pour le développement de la santé, de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de l'environnement pour ces enfants qui on eu comme héritage : la pauvreté.
Il n’y a pas d’intermédiaire entre les projets sur le terrain et l'association. Les projets passent de l’étude à la demande de fonds, aux demandes administratives, aux autorisations, à leurs réalisations. Des contrôles réguliers ont lieu sur le suivi des travaux par nos partenaires officiels vietnamiens.

Par nos actions de rénovation, de construction, d'aménagement, de formations, nous espérons apporter à ces enfants orphelins ou déshérités un peu de joie, de bonheur, d’espoir. Leur donner l'envie d'étudier pour devenir des êtres autonomes, respectables , des citoyens.  Notre association est reconnue officiellement par le gouvernement vietnamien qui nous a délivré en juin 2005 un permis d'autorisation officielle de venir en aide aux enfants des rues, orphelins et déshérités du Vietnam. Elle est connue comme petite ONG mais très efficace. 'SOSEDRDVN' est citée en exemple par le 'PACCOM' (The People Aid Co-ordinating) de Hanoï. qui gère toutes les ONG internationales, leur fonctionnement, les projets, les réalisations.

L'association est assise à côté des grands comme l'ONU, l'UNICEF, et d'autres grandes ONG européennes au siège de cet organisme de contrôle. Surtout, ne changeons pas une équipe qui gagne. Unissons nos forces pour continuer d'avancer sur cette voie d'apporter un changement d' une vie meilleure aux plus déshérités. Soutenez- nous, rejoignez-nous N’oubliez pas que vous nous accompagnez dans une juste cause.


MERCI  A TOUS !       

                                                              Marlyse Michaud

Dernière mise à jour : 19.06.2017 11:14